First Input Delay

Comment mesurer et améliorer son score First Input Delay ? 

 

D’ici quelques semaines, Google tiendra compte de nouveaux indicateurs pour son classement, ceux-ci sont appelés les « Core Web Vital ». Après avoir récemment présenté le Largest Contentful Paint, nous allons nous intéresser au First Input Delay qui vise à mesurer la réactivité d’un site web. Dans cet article, nous vous expliquerons également comment optimiser votre site afin d’obtenir un bon score sur cet indicateur  

 

Qu’est-ce que le First Input Delay ?  

 

Il s’agit d’un indicateur mesurant le temps de réponse de votre site entre le moment où votre visiteur réalise une interaction (par exemple, un clic sur un lien ou sur un bouton) et le moment où le navigateur est capable de répondre à la demande du visiteur.   

 

Comment mesurer le First Input Delay ? 

 

Le « First Input Delay » ne peut être mesuré qu’à l’aide de données de terrain récoltées par Google à travers les visites des utilisateurs du navigateur Google Chrome. Il est possible que, dans un premier temps, les données pour votre site ne soient pas encore disponibles. Dans ce cas, vous devrez patienter quelques jours avant de connaitre votre score. Pour les autres, le résultat est affiché au sein de deux outils : le PageSpeed Insight et la Search Console 

 

First Input Delay

L’indicateur FID sur le PageSpeed Insight

 

Qu’est-ce qu’un bon score pour le First Input Delay ?  

Un bon score pour le First Input Delay se doit d’être inférieur à 100 millisecondes. Au-dessus de 300 millisecondes, il sera considéré comme mauvais et vous devrez retravailler votre site afin de réduire ce temps. En tant qu’agence spécialisée dans la conception de site web optimisé pour le SEO, Falia peut vous aider à réduire ce temps. 

 

Score First Input Delay

 

Comment améliorer le First Input Delay sur son site ? 

 

Un mauvais score pour le First Input Delay sera principalement causé par le code JavaScript qui doit être chargé par votre site avant qu’il ne soit utilisable par l’utilisateur. Certaines améliorations sont identiques à celles pour le Largest Contentful Paint. 

  

Une des premières étapes dans votre quête à la rapidité est de vous assurer que vos balises tierces (Google Analytics, Google Ads, etc.) ne prennent pas trop de temps à charger. Si c’est le cas, vous devriez penser à utiliser un gestionnaire de balises comme Google Tag Manager. Celui-ci vous permettra de sélectionner les balises nécessaires pour chaque page, mais également de retarder leur exécution.   

  

Vous pouvez ensuite minifier votre code JavaScript, soit lors de la conception de votre site web, ou bien lors de sa refonte. Cela revient à compresser le code en supprimant notamment les commentaires. Cela peut se faire automatiquement, notamment à l’aide de plugins WordPress 

 

Enfin, il est intéressant de différer l’exécution du code JavaScript qui ne serait pas utile au bon chargement de la page. Si vous utilisez un CMS comme WordPress, plusieurs outils peuvent vous aider dans cette tâche technique. Assurez-vous également de ne charger que le code JavaScript utile à votre page. Certains codes JavaScript sont déployés sur l’ensemble des pages d’un site alors qu’ils ne sont réellement exécutés que sur une seule page de votre site. Cela a un impact considérable sur la vitesse de chargement et d’exécution de votre page web ! 

 

Pourquoi améliorer la réactivité de son site ? 

 

En tant qu’agence SEO, nous considérons qu’il ne faut pas simplement améliorer son site pour les moteurs de recherche, il faut également considérer l’impact qu’aura la réactivité de votre site sur vos visiteurs ! En effet, un site rapide et réactif permettra de convertir plus d’utilisateurs ! Chez Falia, nous pouvons vous aider dans votre tâche d’amélioration de votre site web, n’hésitez pas à contacter un de nos experts ! 

 

Abonnez-vous à notre blogue

Restez à l'affut des nouveautés en matière de marketing numérique en recevant tous les mercredis nos derniers articles!

Ces articles pourraient vous intéresser...